Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
Russie - accident Sayano Shushenskaya


Centrale de Saïano Shushenskaya - accident du 17 août 2009                (voir vidéo)

Bilan humain :  75 morts

Les causes de la catastrophe

 
Un premier rapport d'enquête a été publié le 4 octobre:

A l'origine de ces causes, la Commission d'enquête a pointé plusieurs défaillances:
    Un non-respect des consignes d'exploitation.
    Des travaux d'entretien négligés.
    Probablement des lacunes dans la conception de l'usine.

Dans les faits, une accumulation de causes explique l'ampleur de la catastrophe:
La turbine du groupe 2, celui qui a explosé, avait déjà, par le passé, subi des détériorations suivies de réparations.
Au cours des heures qui ont précédé l'accident, la roue de cette turbine était le siège de vibrations qui allaient en s'amplifiant. Le régime de fonctionnement qu'on lui appliquait a certainement constitué une circonstance aggravante: des variations de puissance anormales, entre 100 MW et sa puissance nominale de 640 MW, et peut-être au delà; or la turbine Francis n'est pas conçue pour ce type de fonctionnement. (en raison d'une avarie dans la centrale de Bratsk, on avait affecté ce groupe au réglage de la fréquence et de la tension)
Ces vibrations se sont diffusées dans l'arbre et ont généré des forces qui ont provoqué la rupture des boulons de fixation de la couronne du distributeur sur la bâche spirale (le couvercle de la turbine en quelque sorte). Ces boulons, de 8 cm de diamètre et au nombre de 80, étaient déjà passablement fatigués, ils se sont rompus les uns après les autres jusqu'à l'explosion finale où la poussée de l'eau a éjecté les 900 tonnes du groupe.
En quelques secondes la centrale était inondée, entrainant une panne totale d'électricité, y compris les services auxiliaires, et la détérioration des autres groupes, hormis le 6 qui était à l'arrêt, les 7 et 9 sont totalement détruits également.
La fermeture des vannes de tête (en haut du barrage), seul moyen permettant de stopper l'ouragan liquide, a duré une demi-heure. Privées de motricité, c'est par leur propre poids qu'elles se sont fermées.

Et maintenant :

20 août 2009 - Vladimir Poutine, Premier ministre russe  (sur le site) : la centrale sera partiellement remise en service début 2010 ( 2 ou 3 groupes).
24 août 2009 - Dmitri Medvedev, Président de la République: Notre pays est très en retard technologiquement parlant, nous devons surmonter ce défi.
5 octobre 2009 - Ministre de l'énergie : propose d'intensifier les contacts entre experts (internationaux) et des échanges sur l'exploitation des grandes centrales.
 

 

 


  
29 mars 2010 - Complément d'information ?
Les spécialistes de l'hydroélectricité peuvent trouver partielles et simplistes les explications fournies ci-dessus, rédigées au mois d'octobre dernier et, ils ont certainement raison. En effet, un dysfonctionnement du système de régulation de la turbine est probablement à l'origine de l'accident. Mais nous n'avons pas eu connaissance du rapport d'enquête complet, et en supposant qu'il nous parvienne, il doit être d'une complexité et d'une technicité telles que son contenu dépasse l'objectif de ce site.

Il reste une question qui nous interroge beaucoup et à laquelle nous aimerions trouver l'explication.Sur les photos qui
suivent, et cela est très net sur la dernière, on distingue la couronne du distributeur, ainsi que les bielles du cercle de
vannage, mais que sont devenues les aubes directrices ???
 

 

 


  
Les photos du désastre :

20030899.jpg
18 août 2009                                                              photo: REUTERS / Ilya Naymushin
 
 
20057261.jpg
20 août 2009 - Salle des machines                               photo: REUTERS / Ilya Naymushin
 
20057295.jpg
18 août 2009 - après "l'explosion" du groupe 2           photo: Rossiiskaya Gazeta Newspaper

20057291.jpg
18 août 2009 - Les restes du groupe 2 : au premier plan, une partie des pôles du rotor d'alternateur.
L'arbre avec ce qu'il reste du moyeu de rotor, en dessous (en jaune) le palier principal,
en bas: la couronne du distributeur, la roue de turbine n'est pas encore visible.
 photo: Rossiiskaya Gazeta Newspaper

20082189.jpg
21 août 2009                                                           photo: AP Photo / Vitaly Bezrukikh
 
 
20032587.jpg
18 août 2009 - au premier plan: groupe 9, le croisillon du palier supérieur
photo: REUTERS / Ilya Naymushin
 
 
20031283.jpg
18 août 2009 - groupe 7                                                photo: REUTERS / Ilya Naymushin

20057105.jpg
20 août 2009 - groupe 2, découpage du croisillon du palier supérieur
photo: REUTERS / Ilya Naymushin

20266765.jpg
3 septembre 2009 - Groupe 2, après vidange des étages inférieurs, la roue Francis est visible
photo: AP Photo / Vitaly Bezrukikh
 




 

Date de création : 15/10/2009 . 22:59
Dernière modification : 04/08/2011 . 15:16
Catégorie : Russie
Page lue 5511 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°2 

par chat4643 le 27/05/2012 . 13:58

Bonjour je ne suis pas spécialiste en central hydroélectrique et je souhaiterais comprendre comment se fait-il que l'on constate de tel dégât sur les autre groupe (9 et 7) alors que le 8 à l'air intacte en rapport au autre

Réaction n°1 

par Jacques le 12/11/2010 . 21:53

Bonjour

Impressionant. Dramatique surtout avec tous ces morts.

 Les dégats  montrent bien la puissance de l'eau.

 Jusqu 'à cisailler  les bras  du rotor..
 
J'avais reçu  des photos  par mail juste après l'accident, qu 'on peut qualifier d'exceptionnel.

 Les centrales étant construites sur le même modèle, on ne peut s'empêcher de penser au "mode commun" que constituent  ces immmenses couloirs "étage turbine", étage régulation relayage", "étage alernateur",  "salle des machines.", en cas d'inondation usine.

 Il n'est rien arrivé de tel en France,  il y a sûrement  eu dans cette centrale de nombreux facteurs et défauts de conception , qui se sont conjugués. comme le manque d'énergie aux vannes amont, etc....

 Un vrai cas d'école.

 Bravo pour votre site
 
Comme beaucoup de gens , je suis  horrifiée   d'entendre ce gouvernement sur LCP ( pas besoin de parler des technocrates de Bruxelles ) , décider par pure idéologie, qu 'au renouvellement des concessions on donnera des barrages aux suédois.

C'est décidé d'avance  ( Poniatowsky & Apparu )  par pure idéologie libérale, alors que notre part d'énergie renouvelable est  faible et on va donner aux suédois des sources d'énergies rentables et amorties , à un faible coût de revient, pour installer  à coup de subventions, des moulins à vent dont la production est aléatoire et le prix de revient exhorbitant..
 
Je ne pense pas que ça aille dans le sens de l'intéret national., comme bien d'autres décisions depuis  la fin des années 90, en faisant abstraction de  tous penchants politiques ( d'ailleurs je ne penche plus d ).

C'est une pure aberration économique.
 
Pourtant les français, qui au départ étaient  contents de la suppression de ce monopole,  ont dit  massivement non  à cette dérèglementation. européenne.


Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 64 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^