Sommaire
Technologie
Bibliothèque
Ouvrages, France & Monde
Bassins de production
F à J

                                                                                                                                 
Retour choix alphabet
Cliquer sur l'initiale               F     G      H      I     J
 
Facteur de puissance : ou cosinus φ, détermine la puissance active à partir de la puissance apparente : P watt = P VA x cos φ. Dans une représentation vectorielle, l'angle φ définit le décalage entre la tension et l'intensité caractérisant un circuit électrique.
 
Fatale : définit une énergie qui se libère inévitablement, fatalement. A défaut de la capter, elle sera perdue, c'est le cas pour l'énergie de l'eau qui descend le cours d'une rivière, d'un fleuve...


 
Fil de l’eau : ouvrage de production installé sur un canal, ou en travers d’un cours d’eau et utilisant le débit d’eau tel qu’il se présente. central_fil_eau.jpg
 
Fission nucléaire : la fission est l'éclatement, généralement sous le choc d'un neutron, d'un noyau lourd en deux noyaux plus petits accompagné d'émission de neutrons (réaction en chaîne), de rayonnements et d'un important dégagement de chaleur. Cette libération d'énergie, sous forme de chaleur, constitue le fondement de la génération d'électricité d'origine nucléaire.

Francis : turbine dite à réaction, à alimentation radiale, composée d’une bâche d’alimentation en forme de colimaçon et d’une roue à aubes fixes.

ci-contre: roue de turbine Francis

Francis3.jpg
 
Fréquence : d’un courant électrique alternatif, mesurée en périodes par seconde, ou hertz, détermine le nombre de double-changements de sens par seconde du courant électrique alternatif.
En Europe, le courant du réseau général a une fréquence de 50 hertz, en Amérique du Nord la fréquence est de 60 hertz. Ces différences découlent  de processus historiques depuis les débuts de l’ère industrielle électrotechnique.
La généralisation du 50 Hz en Europe ne s’est mise en place qu’à partir de 1946. Une grande diversité de fréquences existait en Europe : depuis 16 ⅔ Hz jusqu’à 133 ⅓ Hz, dans le sud-est de la France le 25 Hz à disparu vers le milieu des années 1950 ; le 16 ⅔ Hz est encore utilisé sur certaines lignes ferroviaires électrifiées de Suisse et d’Autriche.


 
Frette : anneau en acier entourant une
conduite forcée pour la renforcer.


ci-contre: des conduites frettées
StChama.jpg
 

Fuite : sur les ouvrages de retenues les fuites d’eau sont inévitables à 100%, mais doivent être contrôlées.
 
Fusion nucléaire : processus où deux noyaux atomiques s'assemblent pour former un noyau plus lourd. La fusion de noyaux légers dégage d'énormes quantités d'énergie provenant du défaut de masse. Cette réaction est à l'œuvre dans le soleil et toutes les étoiles de notre univers.




G
Galerie: ouvrage souterrain d’amenée d’eau depuis le réservoir jusqu'à la tête de la conduite forcée.
 
Galerie de dérivation : dérive le flux d’un cours d’eau hors du chantier de construction d’un ouvrage.
 
Générateur : en hydroélectricité, machine tournante produisant de l’énergie électrique.
 
Géothermie : l’énergie géothermique est extraite des eaux chaudes ou de la vapeur présentes dans certaines parties de la terre. Le terme recouvre également le captage de l’énergie solaire emmagasinée dans le sol à faible profondeur.
                                                                                                               


Grilles : placée en entrée de conduite forcée ou de conduit d’alimentation de turbine, retient les objets charriés par l’eau. DSC_754.jpg
 

Groupe : ensemble de machines tournantes montées sur un arbre commun et comportant à minima : un organe moteur et un organe générateur ou un moteur et une pompe.
 
Groupe de restitution : petit groupe de production turbinant le débit réservé au barrage
.
 
Grue portique : portique généralement mobile sur rails, équipé d’un pont roulant, utilisé à la manutention d’éléments constitutifs de groupes bulbes, de vannes, de batardeaux et quelquefois au transit amont-aval de petites embarcations de plaisance.
portique.jpg




H
Hauteur de chute: différence de niveau entre la surface libre d’un bassin d’alimentation et la roue de la turbine (pour les turbines à action) ou le niveau de restitution (pour les autres turbines).
 
Hauteur libre : espace réservé à la navigation fluviale en dessous d’un ouvrage (pont, passerelle), improprement nommé : tirant d’air.
                                                                                                                 

Hélice: roue de turbine avec pales fixes.
helice.jpg

hectomètre cube ( hm3 ) : million de mètres cube (100x100x100)
 
Hydraulicité : le coefficient d’hydraulicité de l’équipement de production d’une région est le rapport entre la productibilité de cet équipement sur une période considérée et sa productibilité de référence.
 
Hystérésis : en électrotechnique l’hystérésis désigne l’aimantation rémanente (ou résiduelle) d’un circuit électromagnétique après suppression de l’alimentation électrique. En courant alternatif la succession des cycles d’hystérésis entraîne des pertes par échauffement, l’utilisation de matériaux appropriés dans la construction des circuits magnétiques permet d’atténuer le phénomène.


 
I
Ilôtage : en cas de grave perturbation affectant le réseau d’interconnexion et pour tenter de prévenir une panne générale, des régions possédant leurs propres moyens de production se retirent du réseau maillé et se placent en zones autonomes. Si un black-out général intervient, la reprise progressive commence par l’ilôtage.
 
Impédance: L’impédance mesure l’opposition d’un circuit électrique au passage d’un courant alternatif sinusoïdal.
Exprimée par Z en Ω, elle est la somme vectorielle des différentes caractéristiques de ce circuit : résistance, effet capacitif (condensateur), inductance (génération d’un flux de champ magnétique).
En courant alternatif, mis à part les utilisations purement thermiques (cuisson, chauffage, éclairage à incandescence), c’est l’impédance qui définit la caractéristique d’un circuit : de transport, générateur ou consommateur d’énergie électrique.
                                                                                                                 
Injecteur : dans les turbines Pelton, comporte la tuyère terminée par la buse, le pointeau et le déflecteur. Il donne au flux d’eau sa vitesse maximum et permet le réglage de la puissance. injecteur.jpg
 
Interconnexion : définit l’état des lignes de transport (150 kV à 400 kV) qui sont reliées entre elles par niveau de tension. Des échanges d'énergie sont ainsi possibles en fonction des niveaux de production et de consommation.


Intumescences : vagues engendrées par l’énergie cinétique de l’eau et remontant le canal d’amenée en cas d’arrêt brutal du turbinage.

 
intumescences.jpg
 
ITER: (International Thermonuclear Experimental Reactor) projet de réacteur expérimental à fusion nucléaire. L'objectif de ce type de réacteur est d'obtenir un moyen de production énergétique massive d'avenir.
L'aboutissement à un projet industriel permettrait d'exploiter une source d'énergie quasi inépuisable et peu polluante. Cependant, dans le projet ITER, le but visé par les scientifiques, en première étape, est d'essayer de maîtriser, pendant 400 secondes, une réaction de fusion nucléaire qui produirait une puissance thermique de 500 MW avec un apport de 50 MW.




J

                                                                                                                   






















Date de création : 31/01/2009 . 10:14
Dernière modification : 26/11/2011 . 20:53
Catégorie :
Page lue 7970 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 65 membres


Connectés :

( personne )
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^